Categoria: I Nostri Dicono
Visite: 1420 volte
Brève Introduction:
Bien Chers Lectrices et Lecteurs, après plusieurs jours de voyage dans l’univers, nous voici atterris à  Kimbondo dans la commune de Mont-Ngafula. Ici on note facilement la présence de la Paroisse, appelée  ‘Mater Dei’, laquelle possède trois grands centres tels que Ngudia-Baka, Nsabuka, Mitendi.  D’une façon succincte, la Paroisse ‘Mater Dei’ se trouve dans le diocèse de Kisantu et est sous la responsabilité des Missionnaires de la Consolata.
Elle englobe une forte population des familles de diverses religions, et aussi  beaucoup de  couvents religieux. D’ailleurs, la Paroisse Mater Dei a été surnommée Vatican parce qu’elle est entourée de plusieurs couvents des religieuses et religieux. Au total, il y a vingt deux couvents. Dans ce partage, nous ne voulons que vous donner une sincère image sure, laquelle parfois vous connaissez déjà ou avez oublié.

La Population:

Du jour au jour, dans tout Kinshasa en général, et à Kimbondo en particulier, il y a une très forte dose de l’exode rural. Cela se manifeste par la présence de plusieurs nouvelles familles qui abandonnent les Villes, Cités et la vie du village pour trouver nouveau domicile à la Capitale, Kinshasa. Les familles viennent de tous les différents coins du pays. On croirait qu’elles ne viendraient que du Bas-Congo, la province si proche de Kimbondo, mais ce n’est pas le cas. Elles viennent de partout. Peut-être, ce sont des cas des guerres vécues dans les années antérieures qui ont parfois influencé la vie des familles de ce genre. Selon une estimation faite, la population entourant la Paroisse ‘Mater Dei’ serait plus au moins 250 000 habitants.  Cette population a sa richesse dans la divergence religieuse et culturelle. On trouve des fidèles Protestants, très peu de musulmans, Catholiques et différentes sectes… Chacun sert son Suprême selon sa foi.  C’est vraiment une population qui cherche  à survivre. Sincères remerciements aux Missionnaires, religieuses et religieux, qui, grâce à la providence Divine, essayent quotidiennement de répondre à leur mission à travers certaines œuvres sociales, telles que les écoles maternelles, primaires et secondaires, les cliniques, centre d’alphabétisation, le projet d’eau. Nous voulons faire de ce dernier un petit sujet de la préoccupation quotidienne de la population de la Paroisse ‘Mater Dei’.
Le projet d’eau :
Dans sa dernière encyclique, ‘Caritas in Veritate’, le Souverain Pontife, nous invite tous à réaliser une solidarité fraternelle fondée sur la Justice et la Paix.  C’est bien de cette solidarité manifestée à travers certains projets concrets dont le Souverain Pontife souhaite.  « Cette présence, a remarqué le pape, rappelle que chaque personne a une dimension transcendante, spirituelle, et aide à se reconnaître comme une seule famille composée de sujets qui ne sont pas simplement les uns à côté des autres, mais qui, en se mettant en relation les uns avec les autres, et avec Dieu, réalisent une solidarité fraternelle fondée sur la justice et sur la paix » (Caritas in veritate, nn. 53- 54). Nous nous rappelons un adage populaire français qui affirme : ‘l’eau est la vie’.  Il y a un autre : ‘ Laurent la Police’. En réalité, il ne s’agit pas de ‘Laurent la police’ mais on veut tout simplement dire ‘ L’eau rend la peau lisse’. Voyons tous ensemble combien est importante la présence de l’eau dans notre vie quotidienne.  Lorsque certains ont la facilité de se réjouir de l’abondance de l’eau dans leurs milieux, il ya d’autres qui, quotidiennement font des défilés avec leurs bidons soit en tête soit en mains à la recherche de l’eau. Ceci est devenu la croix de chaque jour de la population de Kimbondo en général et de la paroisse ‘Mater Dei’ en particulier.  Dieu merci, comme pour répondre à cette invitation du Pape actuel déjà mentionné dans une des Encycliques de son prédécesseur, Jean-Paul II, ‘Deus Caritas est’,  les Missionnaires de la Consolata ayant la responsabilité de la Paroisse ‘Mater Dei’, à l’aide d’un travail de titan abattu, avaient réalisé un forage d’eau de plus de 250 m dans l’enceinte même de la paroisse en vue de satisfaire la population.  Relatons l’histoire. Le réservoir principal  est de 10 000 litres. La pompe fonctionne grâce à l’électricité qui provient soit de la société de l’électricité nationale soit d’un générateur de la paroisse. Chaque jour, il y a de l’eau et la population vient à gogo pour être servie. Pour aider la population à la prise en charge, la Paroisse avait souhaité qu’il ait aussi une contribution de sa part. Donc, à chaque bidon de 25 litres, il paie 50 FC (=0,18 USD). D’après la petite expérience sur terrain, cette miette contribution soulage un peu et seulement l’achat de carburant pour le générateur parce que le délestage est vécu chaque jour si on se confie à l’électricité de la société nationale. Il y a déjà un bon nombre de mois que l’on note un surcroît en désordre de la population. Conséquence, la quantité d’eau dans le réservoir ne permet plus à satisfaire toute la population. Pour ceux qui connaissent Kimbondo, il faut le dire très sincèrement que la population de Mitendi, Mbenseki, Sans-fil, Telecom et Kimbondo elle-même, bénéficient de l’eau de ce forage fait dans l’enceinte de la Paroisse. La population puise de l’eau chaque jour, du matin jusqu’au soir avec un petit intervalle juste après le diner=repas de midi, si je suis fidèle aux belgicisme, helvétisme et québécisme. Cela devient parfois un casse-tête pour les Confrères.  De fois, on assiste à  de bagarres parmi la population qui se précipite entre elle pour avoir l’accès à l’eau. Heureusement il y a un employé qui essaie de mettre de l’ordre. Imaginez! Toute la maintenance du générateur est faite par nos Confrères. Qu’est-ce qui arriverait au cas où ce générateur tomberait en panne? Où trouver les sous pour acheter des nouveaux réservoirs en vue de satisfaire pleinement cette population qui est en train de souffrir sérieusement par manque d’eau?  Même si de partout le discours tourne autour de la crise économique, n’y a-t-il plus de personnes généreuses dans ce monde de venir en aide aux cris d’alarme de la population de ‘Mater Dei’? 

Conlusion :

Etant moi-même témoin oculaire, J’ai eu la chance d’expérimenter la situation de souffrance d’eau de la population de ‘Mater Dei’. Chers Lectrices/ Lecteurs, que cet article ne vous serve pas seulement comme source d’information mais que le Seigneur touche vos cœurs, la où  vous soyez, si c’est possible, pourriez-vous intéresser même vos proches et amis de soutenir nos Confrères IMC de la Paroisse ‘Mater Dei’ ayant comme Curé, Padre Antonello Rossi, en vue de répondre à cette nécessité primordiale et urgente de la population de la paroisse ‘Mater Dei’.  En cette période de Carême, vous priver parfois d’une tasse de café, d’une bouteille de la bière ou d’autres besoins personnels pour aider cette population est notre prière. Il est dit en Anglais: ‘One good turn deserves another = Un bien fait n’est jamais perdu’.  A vous qui partagez avec les autres le peu que vous avez, le Bon Dieu vous récompensera au centuple!