Aug 17, 2018 Last Updated 9:57 AM, Aug 17, 2018

Retraite IMC Cote D’ivoire Juillet – 2018

Letto 79 volte
Vota questo articolo
(0 Voti)

Chaque année comme d’habitude et comme le recommande notre Père Fondateur, nous laissons tout pour nous retirer et pour nous revitaliser. Voici comment cela est dit par notre Fondateur : « Notre Seigneur avait l’habitude de laisser de temps en temps les œuvres mêmes de zèle et de charité, pour se retirer dans un lieu à part pour prier. Ce n’était pas par besoin, puisqu’il était en continuelle union avec le Père, mais afin que nous apprenions, à son exemple, à délaisser pour quelque temps les œuvres extérieures, même bonnes, pour nous occuper de Dieu et de notre âme ». (Vie Spirituelle P.603).

La décision a été prise  l’année passée à la retraite précédente de 2017 à Daloa que nous devions partir en 2018 à l’Ouest de la Côte d’Ivoire au siège du Diocèse de Man au Centre diocésain de Man appelé « Centre Béthanie ».

De toutes nos communautés, nous nous sommes retrouvés le soir au centre Béthanie après un long voyage de plus de cinq cents kilomètres presque pour toutes nos communautés.

D’habitude c’est un prêtre qu’on invite pour nous aider à bien faire les exercices spirituels, mais cette fois-ci, les missionnaires en Côte d’Ivoire se sont décidés de faire la différence ; ainsi donc, pour cette retraite, nous avons invité une Révérende Sœur de la congrégation des Sœurs de Notre Dame du Calvaire, au nom de Sœur SOLANGE SIA.

A 19h00 nous avons commencé à remercier le Seigneur pour tous ses bienfaits et lui offrir toute la semaine de retraite que nous allons passer ensemble, à travers les Vêpres. Apres cela, fut le moment du repas fraternel. A 20h30, nous nous sommes retrouvés dans la salle pour faire notre horaire et aussi pour nous introduire dans le corps même de notre retraite.

Ce soir-là, la Sœur prédicatrice, après avoir établi notre horaire, nous a donné un texte biblique de méditation nous invitant à prendre conscience de notre présence en ce lieu appelé Béthanie. Et le texte est tiré du LUC 24 : 50 – 52 : « … Il les conduisit jusque vers Béthanie et, ayant levé les mains, il les bénit… ». Dans cette attitude de prière, nous nous sommes retirés pour dormir.

Le premier jour c’est-à-dire le mercredi 04 juillet matin, la Sœur nous a donné le thème de notre retraite en le présentant comme suit: « ALLEZ A LA RACINE CHARISMATIQUE DE NOTRE EXISTENCE; Un renouvellement humain en vue de la mission ». Au fait, la Sœur s’est inspirée de notre dernier chapitre pour comprendre mieux qui nous sommes et ensuite continuer de nous instruire avec ses riches enseignements.

En bref, la prédicatrice voulait nous exhorter à la revitalisation, tout en mettant le Christ au centre de notre vie si nous voulons réussir dans notre mission. Elle nous a invité aussi à faire une relecture de notre vie à partir de l’esprit de notre dernier chapitre : « … nous sommes des missionnaires bien préparés, bien intentionnés, mais nous sommes des êtres fragiles ; parfois découragés parfois fatigués… ». Nous trouvons de fois des difficultés pour changer notre vie, pour nous aimer, etc… ; nous sommes ainsi entrain de perdre la profondeur et la relation avec Dieu. Elle nous a rappelé que certains missionnaires ont quitté et d’autres sont en marge, c’est peut-être par manque d’importance accordée à notre identité comme Consolata. Peut-être disait-elle encore que toutes ces crises surviennent par manque de profondeur, d’intimité ou de communion avec le Christ.

Enfin, à la fin de la matinée, elle nous a demandé en guise de méditation: ‘’Faire mémoire d’un événement ou d’un moment où je me suis senti confirmé dans mon être comme Missionnaire de la Consolata’’.

Le même jour dans l’après-midi, elle nous a donné les trois grands points qui consistaient notre retraite, à savoir : « Les 3 niveaux de conversion spirituelle » qui sont :

  •          1er NIVEAU : Qui sommes-nous ? (Notre identité)
  •          2ème NIVEAU : Vers qui sommes-nous appelés
  •          3ème NIVEAU : A quoi sommes-nous appelés ?

16 INMD 2 Retraite a Man juillet 2018

1. Qui sommes-nous?

Beaucoup de choses ont été dites mais en bref la Sœur nous a rappelé que nous sommes des consacrés pour la mission Ad Gentes. Mais nous, en tant que humains, nous ne sommes rien devant notre Créateur. Nous sommes nés sans le vouloir et sans le savoir ; cependant un jour, l’être humain prend conscience de son existence. Son histoire reste ouverte ainsi donc, il doit ajouter à cette existence quelque chose de ce qu’il n’est pas ou ce qu’il n’a pas. Car l’homme doit créer lui-même ce qui fait de lui un homme. Cette création doit être continuelle. Tout se résume ainsi que : c’est dans la rencontre réelle avec le Christ que l’homme découvre réellement son identité. En d’autre terme, faire le passage de l’existence humaine vers une existence divine ; c’est-à-dire devenir ce que Dieu est, aimer comme Dieu aime car c’est l’amour qui crée l’homme. Nous devons faire un passage mais tout en laissant Dieu agir en nous, car de nous-mêmes cela est impossible. 

Nous sommes appelés à devenir Dieu et à devenir créateur par un regard d’amour, un regard créateur qui suscite à l’autre le désir d’une existence meilleure, si nous regardons l’autre comme Jésus, avec un regard d’amour, de miséricorde, de compassion, etc…

Notre identité se construit dans la vraie relation avec Dieu et avec nos frères et sœurs.

2. Vers qui sommes-nous appelés ?

Cette question peut aussi se poser en disant : « pourquoi sommes-nous Missionnaires de la Consolata et vers qui sommes-nous envoyés? Selon la Sœur, notre mission consiste à manifester le souci de faire sortir du manque, du vide, du néant, etc… les gens en contexte d’appauvrissement social ou spirituel vers lesquels le Seigneur nous envoi ; puisque ces gens-là ont besoin de nous. Jn 6 : 22-23 (la recherche de Jésus après avoir mangé à leur faim). Les besoins des personnes sont toujours multiples (physiologiques, sécuritaire, d’appartenance, d’estime de soi, d’autoréalisations, spirituels, etc…). La question qu’on peut se poser est celle de savoir ‘’pourquoi les gens que nous avons peut-être aidé ou marqué dans nos missions ou dans leur vie reviennent toujours vers nous?

Dans Mt 11 :28-30 : « Venez à moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau… ». Ainsi donc nous sommes appelés à prendre du temps pour compatir au niveau du fardeau de nos fidèles vers lesquels nous sommes envoyés.

3. A quoi sommes-nous appelés?

Selon les enseignements reçus, nous sommes appelés à réaliser une pastorale missionnaire qui sert à vivre une relation de qualité avec Dieu. Nous sommes également appelés à rendre grâce à Dieu en tout et pour tout ce que nous faisons dans nos missions (réussite, échec, etc…) ; en d’autre terme, toute notre vie doit être une action de grâce. Aussi nous sommes appelés à vivre notre mission comme un appel à la dignité et à la grandeur humaine par le respect des valeurs culturelles, socio-politiques, etc… et par la reconnaissance de toute grâce reçue. 

CONCLUSION

La conclusion de notre retraite par la Sœur était donc une sorte de recommandation ou d’invitation aux missionnaires. C’est ainsi donc que la prédicatrice nous a recommandés à :

  • Accueillir et surtout responsabiliser les populations vers lesquelles nous sommes envoyés, afin que ces gens-là deviennent source de joie également pour les autres.
  • Créer des liens d’amitié et non de dépendance pour qu’à la fin nous disions comme Pierre : ‘’Lève-toi et marche…’’ ; et la personne va continuer d’elle-même à marcher.
  • Faire avec le peuple de Dieu une reconversion de leurs besoins. Au lieu d’être suivis puisque nous leur avions donné du pain, mais qu’il comprenne que c’est Jésus qu’ils doivent suivre à travers notre personne ou à travers notre présence dans leurs milieux.
  • Bien examiner et aller à la racine pour découvrir leurs vrais besoins et voir comment faire pour leur venir en aide selon la volonté de celui qui nous a envoyés.
  • Rester des vrais témoins de la tendresse de Dieu pour être des signaux lumineux de libération et de salut du peuple de Dieu.
  • Enfin, revitaliser nos chrétiens comme nous-mêmes sommes missionnaires infatigables Ad Gentes parce que nous sommes nous-mêmes revitalisés.

C’est donc en ces mots de recommandations que la Sœur Solange SIA nous a promis de prier pour nous afin que notre mission Ad Gentes soit un témoignage vrai et une authentique consolation du peuple de Dieu partout où nous sommes.

Le lundi 09 Juillet, toujours dans une attitude de recueillement, nous nous sommes retrouvés le matin dans la salle pour des communications diverses. C’est ainsi que chaque communauté a donné les différentes nouvelles en mentionnant tout ce qui s’est passé pendant toute l’année à partir de notre dernière retraite de 2017 à Daloa. Ensuite nous avons donné, par des personnes indiquées, les nouvelles de nos deux secteurs (Nord et Sud). Par la suite, nous avons écouté également les nouvelles de l’équipe de l’Animation Missionnaire et Promotion Vocationnelle (AMPV), suivi de celles de notre Bulletin de famille  ou bien notre magasine AYOKA.

Pour terminer, le supérieur de notre délégation le Père Ramon a donné le bilan de la comptabilité de toute la délégation et les nouvelles de la délégation suivies de quelques résolutions (décisions) prises par lui et son conseil jusqu’à la prochaine retraite de 2018 qui aura lieu à Abidjan. A la fin, nous avons parlé de notre calendrier de l’année et de toutes nos rencontres et les différentes formations, tout en proposant mêmes les animateurs ou les prédicateurs pour ces événements.

Sincèrement notre retraite c’est bien passée parce que nous étions bien édifiés par la Sœur Solange et c’était un temps de retrouvailles, de fraternisation et bien entendu, un temps de prière et de renouvellement. Que Notre maman La Consolata nous aide à continuer méditer cette parole dans nos cœurs et à la mettre en pratique afin que nous soyons des vrais signaux lumineux de libération et de salut du peuple de Dieu par notre témoignage de vie.

Devi effettuare il login per inviare commenti

Recenti

Organizaciones eclesiales lati…

17 Ago 2018 Finestra sul Mondo

Lettera della Delegazione Vene…

16 Ago 2018 I Nostri Missionari Dicono

La opción pastoral por los ind…

16 Ago 2018 I Nostri Missionari Dicono

XX Domenica – T. O. - Anno B

16 Ago 2018 Domenica Missionaria

La misión en la periferia urba…

15 Ago 2018 I Nostri Missionari Dicono

Maria Assunta

13 Ago 2018 Preghiere Missionarie

Claudio Perani, un anticipo de…

13 Ago 2018 Missione Oggi

Papa: Cari giovani camminate n…

13 Ago 2018 Finestra sul Mondo

La terra e chi l’abiterà nei p…

13 Ago 2018 Finestra sul Mondo

Festa dell’Assunzione della Be…

13 Ago 2018 Domenica Missionaria